Unboxing : Box Saveur Bière Octobre

Decouverte-de-la-box-saveur-biere-octobre

Pour mon anniversaire j’ai eu l’immense surprise de me voir offrir une box Saveur Bière pour une durée de 6 mois. J’ai donc décidé de vous faire découvrir chaque mois la sélection que nous propose Saveur Bière. Bien sur, ce test ne reflète que mon avis qui est subjectif, alors n’hésitez pas à vous faire votre propre avis. Le mieux c’est de goûter, pas vrai ?

La 1ère box

Lorsque vous êtes nouveau client Saveur Bière, en plus d’une sélection de 6 bières, vous aurez la chance d’avoir quelques petits cadeaux supplémentaires. On commence par le verre d’une contenance de 25cl, ce superbe verre TEKU aux couleurs de Saveur Bière vous permettra de déguster tous les types de bières. On trouvera aussi un magnet Saveur Bière décapsuleur ainsi que 2 dessous de verre. Enfin, un petit livret sur la bière complétera cette box.

On passe maintenant à ce qui vous intéresse le plus, les 6 bières que composent cette box et on commence par la Salty Kiss.

Salty kiss - Magic Rock Brewing ***

J’adore l’esthétique de la canette, on dirait presque une petite oeuvre d’art.

Une belle robe, dorée, légèrement trouble, on a vraiment envie de la déguster.
Une odeur légère mais agréable, on sent l’acidité et le côté fruité.

En bouche, très facile à boire, une attaque légère, une acidité qui se fait sentir tout de suite après, avec enfin, un goût fruité. De quoi s’initier au sour. Des notes de groseilles voir de framboises, j’ai  bu cette douceur avec des crackers salés, j’ai très peu senti le sel, normalement bien présent sur les gose, ce qui montre un certain équilibre.

La petite info : Les gose (qui se prononce “Gôzeuh”) sont des bières acides et salées qui proviennent de la ville de Goslar en Allemagne. Les eaux de la ville étaient salées et donc les bières faites par les brasseurs aussi. Voilà comment ce style est apparu. La salty kiss porte bien son nom.

Mon verdict : Une bière facile à boire malgrès ce style peu commun, j’ai apprécié la découvrir et je ne dirais pas non à une nouvelle petite Salty Kiss.

ABV : 4.1°

Jaipur - Thornbridge **

La cannette est sympa, un orange classe, une typo sympa, on est content d’entendre le pshiiiiit lors de l’ouverture .

Une superbe robe, limpide, avec une belle brillance et une couleur qui attire l’oeil.
Côté nez, une odeur puissante et florale on est bien sur de l’IPA Anglaise.

En bouche l’amertume prend beaucoup de place et nous laisse sur un gout herbacé, presque résineux mais aussi fruité. Puis, l’amertume revient en 2nde vague, j’ai l’impression de croquer dans un pamplemousse. C’est peut-être un peu trop pour moi.

La petite info : Thornbridge est une brasserie anglaise qui a vu le jour en 2005, sa réputation n’est plus à faire chez les passionnés de la bière, néanmoins on ne la retrouve pas partout. N’hésitez pas à déguster leurs bières qui ont toutes leur propre style.

Mon verdict : une bière bien travaillée mais qui ne convient pas à ce que j’attends, l’amertume prend trop de place. Une fois c’est bien mais je ne pense pas me relaisser tenter. Pourtant ce breuvage a gagné de nombreux prix, comme quoi tous les goûts sont dans la nature.

ABV : 5.9°

Jaipur-Thornbridge-biere

Goose 312 Urban Wheat Ale - Goose Island **

Design urbain, on sent le côté new-yorkais. À voir maintenant si on retrouve la big apple dans cette bière.

Une belle robe légèrement trouble, normal pour une blanche, une mousse qui s’en va rapidement mais un léger voile persiste.
Une odeur de fruits, sympa, pas trop forte mais juste comme il faut.

En goût, une bière très facile à boire, des notes de melons viennent tout de suite prendre de la place, un côté malté vient finaliser le corps de cette bière très facile à boire. 

La petite info : Savez-vous quand une bière devient blanche ? C’est assez simple finalement, à partir du moment où dans sa composition en malt, 30% provient du blé, alors la bière devient une bière blanche. Le blé a la propriété de rendre la bière plus trouble.

Mon verdict : Manque un peu de caractère, mais parfaite pour un apéro d’été ou un barbecue entre copains ! 

ABV : 4.2°

Goose-312-Urban-Wheat-Ale-Biere

360 pale ale san filtro - La Virgen ***

Un look un peu cartoon pour cette canette, elle est attirante, mais est-ce que l’habit fait le moine ?

Une robe dorée avec une mousse plutôt crémeuse mais qui s’estompe au fur et à mesure.
D’un point de vue nez, il est assez léger et très fruité. Agréable.

Côté bouche, la bière est assez plate, on sent que la carbonatation était légère. On sent le malt, ensuite l’orange arrive, et enfin, une amertume puissante que l’on ressent fortement lors de la 1ère gorgée. Lors des suivantes, l’amertume est moins puissante mais toujours bien présente. Une légère note de citron et de pamplemousse apparaît au fur et à mesure de la dégustation.

La petite info : Qu’est c’est qu’une American Pale Ale ? Ce sont des bières de fermentation haute, blondes, dites Pale Ale car associées à des houblons américains type Cascade, Citra ou encore Simcoe. Ok mais, certains de ces houblons sont maintenant utilisés dans des IPA. Effectivement, ce qui va dissocier une IPA d’une APA est le volume d’alcool, souvent plus faible dans une APA.

Mon verdict : Une American pale ale bien réalisée qui se boit très facilement en apéro. Une bonne bière à avoir dans son frigo quand on est en manque d’amertume. J’aime beaucoup le côté malt bien présent en plus des goûts de fruits.

ABV : 5°

La-Virgen-360-Pale-Ale

Schneider weisse doppelbock - Aventinus ****

Cette bouteille transpire la tradition, ce n’est pas la plus moderne mais après tout, l’important c’est le contenu, pas le contenant !

Parlons de cette robe rubis qui nous fait de l’oeil, la bière possède une belle carbonatation, les bulles remontent vite et la collerette est persistante.
Au niveau du nez, les arômes ne sont pas très puissants, on sent un peu l’alcool et les clous de girofle.

On retrouve les clous de girofle à la dégustation mais aussi la banane. Étonnamment, l’alcool ne se fait finalement pas trop sentir. On ressent une note de pomme en fin de bouche. L’amertume n’est pas présente. Ici, ce sont clairement le malt et la levure qui font le goût de cette bière allemande. 

La petite info : La doppelbock est un style de bière bavarois, on boit normalement ce type de bière pendant le carême. Au vu du degré d’alcool, ce n’est pas très catholique…

Mon verdict : J’ai adoré la déguster un dimanche soir pluvieux. Un petit goût d’hiver avant l’heure. Un coup de coeur.

ABV : 8.2°

Schneider-weisse-doppelbock-Aventinus

Must Kuld - Põhjala ***

Le minimalisme de la bouteille me plaît, j’aime les couleurs, le dégradé doré et la typo, j’y crois, cette bière sera bonne j’en suis certain.

Une robe noire avec une fine mousse persistante et une très légère carbonatation.
Le nez me fait penser à un moccacino, c’est presque perturbant.

En bouche, d’abord un goût de chocolat, on ressent une texture de lait pour finir par de la torréfaction, le café arrive. Bref le mocca est bien là, pourtant c’est une bière.

La petite info : Le lactose dans une bière sert à apporter de l’onctuosité mais aussi à diminuer l’amertume. 

Mon verdict : Clairement, en dessert c’est une tuerie. Peu d’amertume, une légère acidité. Une bière très bien réalisée à boire de préférence au dessert ou au goûter, accompagnée d’une bonne brioche au sucre et votre moment sera divin.

ABV : 7.8°

Must-Kuld-Pohjala

Rendez-vous le mois prochain pour la découverte de la box de Novembre !

Beer Food and Sound, from Lille to everyone !

Si vous voulez être au courant de toutes nos actualités, suivez-nous sur Facebook et Instagram !

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML Tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*